Mission archéologique française

La mission archéologique française, fondée en 1977 par Monique Kervan et dirigée par M. Pierre Lombard depuis 1988, a particulièrement œuvré à la restauration et aux fouilles du site du « Fort de Bahreïn ».

Mission archéologique française à Qalaat Al Bahreïn (fort de Bahreïn)

La Mission Archéologique Française à Bahreïn, fondée en 1977 par Monique KERVRAN (C.N.R.S., Paris), est dirigée depuis 1988 par Pierre LOMBARD (C.N.R.S., Lyon), travaille en partenariat avec le Ministère de l’Information de Bahreïn (Direction de l’Archéologie et du Patrimoine), le Ministère français des Affaires étrangères (Direction des Sciences Humaines, Sociales et de l’Archéologie), le Centre National de la Recherche Scientifique, l’Université Lumière-Lyon 2 (Lyon) et le Musée du Louvre (Paris).

JPEG

Par ses travaux de recherche et de publication sur les habitats et les nécropoles des périodes Dilmoun Ancien (vers 2000 avant J.-C.), Dilmoun Moyen (milieu du 2e millénaire avant J.-C.), Dilmoun Récent (1ère moitié du 1er millénaire avant J.-C.), Tylos (250 avant J.-C. / 150 après J.-C.), ou Islamique (du 13e au 16e siècle de notre ère), la Mission Archéologique Française a largement contribué depuis plus de vingt ans au développement historique et culturel de l’île de Bahreïn.

JPEG

L’équipe française, composée d’archéologues, mais aussi, selon les missions, d’architectes, de dessinateurs, de céramologues ou de spécialistes des sciences naturelles (zoologie, botanique), est présente de deux à trois mois par an à Bahreïn. Elle se consacre essentiellement aujourd’hui à la fouille du grand site de Qal’at al-Bahrein, (le « Fort de Bahreïn », plus connu également sous le nom de « Fort Portugais »).

JPEG

Situé entre Karranah et Karbabad, sur le rivage nord de l’île, cette colline de 20 hectares est probablement l’ancienne capitale de l’île, occupée de 2200 avant J.-C. jusqu’au 16e siècle de notre ère. Ses niveaux du 2e millénaire avant J.-C. livrent notamment depuis 1995 des textes cunéiformes en langue akkadienne, gravés sur des tablettes d’argile crue. La découverte de ces documents exceptionnels représente une contribution capitale à la connaissance de l’histoire ancienne dans cette région du Moyen-Orient.

Chef de Mission

- M. Pierre LOMBARD
Tel : (00 973) 17 580 152 (seulement lors de ses passages sur site)
pierre.lombard@mom.fr

publié le 30/09/2014

haut de la page