Mémento Sécurité

En temps normal :

- Faites-vous immatriculer à la chancellerie consulaire dès votre arrivée. Joignez à votre dossier d’immatriculation un plan manuscrit, daté, d’accès à votre domicile.

- Signalez par écrit à la chancellerie consulaire tout changement de :
* domicile (en fournissant un nouveau plan d’accès).
* numéros de téléphone (privé et professionnel).

- Prenez contact avec vos chefs d’îlot et leur(s) adjoint(s). Notez leurs numéros de téléphone (professionnel et domicile).

- Prenez soin de vos documents d’identité et de voyage : passeport, carte nationale d’identité, carnet de vaccination, permis de conduire en règle aussi bien au regard des autorités françaises que locales.

- Gardez en permanence des réserves alimentaires de base (eau potable, conserves, sucre, lait longue conservation, café, thé...) pour une semaine.

- Prévoyez une bouteille de gaz de rechange, des bougies, allumettes, piles, ampoules, lampes électriques, biberons, couches jetables, trousses de secours, etc...

- Ayez toujours niveau suffisant de carburant dans le réservoir de vos véhicules.

En période de crise :

- Restez calme en toutes circonstances.

- Contactez votre chef d’îlot ou ses adjoints qui pourront vous informer et vous donner les premières consignes. Prévenez la chancellerie consulaire ou les chefs d’îlots si vous quittez votre domicile ou si vous avez des visiteurs. Signalez (par écrit) à la chancellerie consulaire toute absence prolongée hors de Bahreïn.

- Réduisez vos sorties de jour, ne sortez pas la nuit.

- Préparez vos papiers d’identité, documents personnels et valeurs, conservez-les à portée de main.

- Ayez un véhicule en bon état de marche avec le réservoir et un jerrican pleins (roue de secours, cric, manivelle, trousse à outils).

- Écoutez la radio (R.F.I., etc...) afin d’être informé des évènements et des consignes données.

- Si des troubles éclatent, restez sur votre lieu de travail ou chez vous, selon les circonstances. Si vous êtes en voiture rentrez chez vous, évitez les attroupements, verrouillez les portières.

- Si vous entendez des coups de feu, éloignez vous des ouvertures. De nuit, éteignez les lumières intérieures et laissez allumé l’éclairage extérieur. Respectez en période de couvre-feu les horaires établis. Évitez de circuler après la tombée de la nuit et avant le levée du jour.

- Ne prenez jamais de photos en période de crise.

- Sur instruction formelle de l’ambassade ou en cas de troubles, rejoignez le centre de regroupement qui vous aura été indiqué par votre chef d’îlot ou un de ses adjoints. Munissez vous du strict nécessaire (nourriture, boisson, etc.) pour environ 48 heures. Si cela doit présenter un risque important, restez chez vous. Attendez dans ce cas de nouvelles instructions ou que l’on vienne vous chercher (personnel de l’ambassade ou responsables d’îlot).

- En cas de risque d’explosion à proximité de l’endroit où vous êtes, pensez à ouvrir toutes les fenêtres de la pièce (pour prévenir l’effet de souffle), éloignez vous des ouvertures et protégez vous sous une table.

En cas d’évacuation :

- L’ordre d’évacuation sera donné formellement par l’Ambassade de France et diffusé par les chefs d’îlots, leurs adjoints et le personnel de l’ambassade. L’évacuation dans ces conditions est à la charge du ministère français des Affaires étrangères.

- Prévoyez un nombre limité de véhicules.

- Munissez vous de vos papiers d’identité et de vos valeurs.

- Ne vous encombrez pas d’objets inutiles (un bagage par famille).
L’ÉVACUATION A POUR OBJECTIF DE GARANTIR L’INTÉGRITÉ PHYSIQUE DES PERSONNES ET NON DE SAUVER LEURS BIENS.

- Évitez de téléphoner à l’ambassade ou aux chefs d’îlots sauf cas de force majeure dès que l’ordre d’évacuation a été donné, pour ne pas encombrer les lignes et permettre aux chefs d’îlots d’agir le plus efficacement possible.

- Pensez à solder le compte de votre personnel de maison et à protéger vos animaux domestiques.

Sauvegarde des biens laissés sur place :

- Il ne s’agit ici que de = conseils = dont le respect ne présente aucun caractère obligatoire. S’ils sont propres à faciliter la sauvegarde des biens, ils ne peuvent préjuger des possibilités réelles de l’assurer. Il vous revient de prendre si nécessaire le soin de payer des surprimes d’assurance couvrant les risques "guerre civile, émeute, etc..."

- Véhicules : en cas de départ, ils peuvent être garés sur les lieux de regroupement. Une fiche d’identification (numéro d’immatriculation, nom et numéro de téléphone en France du propriétaire) devra être collée sur le tableau de bord. Les clefs seront si possible remises aux gardes de sécurité de l’ambassade ou aux chefs d’îlots dans une enveloppe contenant les mêmes renseignements et l’indication du lieu du dépôt.

- Biens les plus précieux : en période de crise, ils peuvent être placés à raison d’un colis de la taille maximum d’une cantine par adulte et d’un colis pour l’ensemble des enfants (soit 3 colis par famille). L’utilisation de cantines est recommandée, les emballages en cartons sont à exclure. L’adresse d’expédition en France doit être indiquée en caractères gras sur chaque colis. Les colis sont conservés au domicile de chaque foyer. Ils ne feront l’objet d’un regroupement selon une répartition géographique identique à celle des véhicules que sur instructions de l’Ambassade de France. Les inventaires avec évaluation chiffrée de leur contenu, clés, combinaison de cadenas seront mis sous enveloppe portant le nombre de colis, lieu de dépôt, nom du propriétaire, adresse et téléphone en France.

Biens laissés au domicile : faire un inventaire avec évaluation chiffrée, indication du nom du propriétaire, adresse et numéro de téléphone en France, plan permettant de situer l’habitation à Bahreïn.

N.B. : Les enveloppes contenant les clés des véhicules, clés, combinaison des cadenas, inventaires sont à remettre aux chefs d’îlots ou aux gardes de sécurités ou, si vous n’avez pu le faire avant votre départ, par voie postale à l’adresse suivante : Ambassade de France à Manama - Bahreïn, 128 Bis rue de l’Université, 75351 PARIS 07 SP.

publié le 01/09/2016

haut de la page