Gouvernance et coopération universitaire et scientifique

La coopération universitaire a obtenu de réels résultats, notamment avec la French Arabian Business School (FABS), qui délivre un MBA de l’Essec. Hébergé par l’Arabian Gulf University (AGU) depuis 2011, ce diplôme a été créé sur mesure par l’ESSEC Business School, pour se positionner aujourd’hui en 5ème position en 2019 dans sa catégorie selon le Financial Times.

Aix-Marseille Université (AMU) offre également plusieurs programmes, en particulier avec le Bahrain Institute of Public Administration, en partenariat avec l’université de Bahreïn et l’ENA – l’Ecole Nationale d’Administration. Elle offre notamment un Master en Gestion Publique depuis 2016, qui offre une formation continue de haut niveau à destination des hauts-fonctionnaires bahreïniens. Dans la continuité de celui-ci, une école doctorale / institut de recherche a été lancé en Février 2019.

D’autres projets ont été initiés en 2019, comme la création d’un Master en Droit du Sport ainsi qu’un programme de recherche dans le domaine de la génétique, et renforcent les échanges académiques entre Bahreïn et la France.

En parallèle de la coopération universitaire, un accord de coopération relatif au programme de spécialisation a été relancé en 2019, et offre aux jeunes médecins bahreïniens la possibilité de réaliser leur programme d’internat dans des hôpitaux français (d’une durée de 4 à 5 ans). Toujours dans le domaine de la santé, un contrat a été signé en janvier 2019 entre le Ministère de l’Intérieur et Assistance-Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). En cours de réalisation, il vise à moderniser le service de prise en charge médicale d’urgence du Royaume, en se fondant sur un modèle français.

Plusieurs autres domaines de coopération, comme ceux de la Justice, des droits des femmes et des enfants ou encore de la planification urbaine, ont fait l’objet de récents projets fructueux.

publié le 13/02/2020

haut de la page