Déclaration du Porte Parole du Quai d’Orsay

La France condamne les violences et l’attaque qui, le 15 février, a tué un policier bahreïnien. Nous présentons nos condoléances à la famille de la victime.
La France appelle l’ensemble des parties à rejeter la violence et à faire preuve de retenue.
Le dialogue politique, qui vient de reprendre, doit ouvrir la voie à un apaisement et à une réconciliation durable entre toutes les composantes de la société bahreïnienne.

publié le 17/02/2014

haut de la page